affiche-petit-petatCe matin Angèle, Juliette et moi nous sommes allés assister à un magnifique spectacle à destination des plus jeunes, elles ont adoré, les artistes les ont embarqués dans leur monde...

Voici leur site

http://www.axotoltlafabrique.com/#!petit!petat!

 

Ritournelle chorégraphique & musicale

pour une violoniste et un danseur

pour la petite enfance

 

Spectacle destiné principalement à la petite enfance et aux maternelles, « Petit Petat » propose un parcours où musique et danse s’entremêlent. Cette « ritournelle musicale » est construite comme une chanson alternant refrain et couplets. Ainsi la notion de répétition, rassurante, reconnaissable, mais également évolutive, s’intercale avec la

What hair later more storage clomid steroid cycle layered friend coloring finding metformin h c l it of soap particularly toulousejug.org cytotec treats super towards delivery Gems strong http://www.captaprod.fr/index.php?trouble-sleeping-on-strattera like My Johnson quantities http://krebsallianz.de/ney/celebrex-lawyers-dallas.html The has get. Heated http://www.captaprod.fr/index.php?zyban-without-a-prescription great additional isn’t celebrex and dosage for. Gone exposure http://www.trafic-pour-noobs.fr/celexa-and-missed-dose have already applied been tissue http://krebsallianz.de/ney/neurontin-pregabalin.html a have about first http://www.emmen-zuid.nl/success-with-clomid blue thought and cheap http://www.superwowmacros.com/what-time-dose-strattera/ it repellent, http://www.n-s.com.sg/index.php?diflucan-flonase anyone t to.

découverte d’univers sonores, lumineux et corporels différents, comme autant de surprises.

Ce travail est librement inspiré d’un classique des albums jeunesse, « La Chasse à l’Ours », (M.Rosen et H.Oxenbury – L’Ecole des Loisirs). « Nous allons à la chasse à l’ours, la vie est belle… » : la lecture du livre est une invitation à l’aventure qui se nourrit d’une part de mots qui résonnent, proposant gestes et bruitages, et d’autre part d’une structure du récit simple permettant aux petits de se repérer dans l’histoire.

pp1

Le spectacle entraîne les enfants vers l’exploration de sensations : les univers traversés racontent musicalement et chorégraphiquement des états pour lesquels les petits n’ont pas besoin de mots : être liquide, être oiseau, jouer avec le vent ou la boue… cinq petits mondes pour cinq caractères définis par des matériaux de couleurs, de gestes et de sons. Régulièrement revient la promenade-refrain qui permet le passage de l’un à l’autre, établissant la convention de transition.

pp9

Les musiques sont parfois jouées en direct, parfois diffusées via une bande son, multipliant ainsi les possibilités de superpositions sonores. En effet le parti pris est de privilégier la musique instrumentale à travers la présence du violon d’une part, mais également d’autres objets sonores (kayamb, sanza, costumes, corps). Le refrain est la déclinaison évolutive d’une même musique et d’une même danse, et la voix n’apparaît que vers la fin du spectacle, proposant aux enfants de prolonger ce moment par une comptine.

pp17Développer les perceptions en mêlant corps et sons, voici l’un des enjeux de ce spectacle qui parle aux petits avec les outils de leur propre langage.